Geisha

Auteur : Arthur Golden
Genre: Drame, Romance, Historique

 

IconeIcone Résumé IconeIcone 

A neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, aune maison de plaisir de Kyoto. Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui en fera une vraie geisha.

Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu a peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…

Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraine au cœur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

 

IconeIcone Mon Avis IconeIcone 

Durant mon adolescence, je devais avoir vu le film au moins une centaine de fois et aujourd'hui encore, je pense que je le regarderais de nouveau et j'en serais toujours autant charmée. C'est tout simplement une merveille.

Avec un tel attachement à l'histoire, c'était devenu une nécessité de lire le livre. Et, sans surprise, c'est devenu un énorme coup de cœur. Seulement, il y a un petit problème. Depuis le temps, j'ai eu le loisir d'en apprendre beaucoup sur le Japon et sur la culture de l'Asie en général (une passion, que voulez-vous). 

Autant c'est une belle histoire, poétique et informative, autant quelques petits détails m'ont piquée. Pour un livre qui se veut être un témoignage de la vie d'une geisha, il y a des détails qui me font plus penser à la version romanisée d'une figure importante. Je crois que c'est surtout à cause de l'interprétation de l'occident par rapport à la culture nippone. Si cela avait été une histoire fantastique ou une fiction à la limite, cela ne m'aurait pas dérangée. J'aurais été d'autant plus ravie de me plonger dans cette vision personnelle d'une culture. Mais dans ce cas-ci, l'histoire est censée exposer une réalité et voilà l'impression que j'ai eue.

Aussi, je me suis un peu ennuyée vers la fin. Ceux qui ont lu le livre et qui ont vu le film également comprendront pourquoi. Personnellement, je préfère la fin du film. Peut-être est-ce parce que je suis trop habituée à cette version justement et du coup, cela m'a un peu déçue.

Je me répète toutefois, j'ai adoré le livre, même si je parais sévère dans mes propos. En fait, j'adore tout ce qui se rapporte à la culture japonaise. Je ne suis donc pas d'un avis très objectif à ce niveau. Une magnifique histoire romanisée de façon très imagée et très poétique. Parfaite pour les romantiques dans mon genre.

Bonne lecture!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×