La Forme du Manuscrit (pour le soumettre aux maisons d'édition)

Dans cet article, je parle du manuscrit que vous enverrez aux maisons d’édition. Certains détails changent pour un manuscrit prêt à l’impression, mais ici, il n’est pas question d’auto-édition. Il est question de faire lire son histoire à un comité de lecture.

Nous ne voulons pas que les lecteurs soient déconcentrés par ceci ou par cela. Voilà pourquoi il est important d’offrir une présentation neutre et de respecter quelques règles.

Aussi, la recette que je vous donne est une recette passe-partout. C’est la base, celle que j’utilise désormais, parce que je suis certaine de ne pas me tromper. Mais, comme on dit : « La prudence est mère de sureté. » Je vous conseille de vérifier les critères de la maison d’édition ciblée avant de l’envoyer. Certaines pourraient avoir des demandes précises qui ne figurent pas sur cette liste.

Pour savoir comment et où envoyer votre manuscrit : Trouvez sur le site de la maison d’édition, l’onglet « manuscrit » ou « contact ». Ils se trouvent généralement dans le menu horizontal ou en bas de la page d’accueil.

La recette est la suivante :

  • Pages blanches, texte écrit en noir
  • Police d’écriture : Time New Romance, 12 points
  • Justification du texte*
  • Mise en page A4
  • Les marges par défaut de Word sont suffisantes (minimum 2,5 cm de largeur pour que ce soit confortable à lire)
  • Double interligne*
  • Paginer le document*
  • Le texte doit être séparé en paragraphes (bien aéré)
  • Des alinéas*
  • Pas d’espacement entre les paragraphes
  • Saut de page entre les chapitres*
  • Le moins de fautes possible
  • Manuscrit imprimé au recto uniquement (pour l’envoi papier)

Les ingrédients munis d’une étoile (*) seront expliqués plus en détail. Je vous montrerai comment les faire sur Word, selon la méthode demandée, et je vous présenterai ensuite un exemple d’un texte mal présenté versus un texte qui adopte une forme professionnelle.

Plus tard, dans un autre article, je vous parlerai des pièces jointes (résumé, lettre de présentation, page titre, table des matières, glossaire/dictionnaire). Pour l’heure, concentrons-nous sur le corps du texte.
 

IconeIcone Les alinéas IconeIcone

Un alinéa est un espace en début de paragraphe. Il permet de les différencier les un des autres. Ouvrez n'importe quel roman près de vous et vous en verrez.

Attention ! Ne pas utiliser la touche tab !

Utilisez plutôt la règle. Faites glisser légèrement le triangle du haut vers la droite. Comme sur l’image ci-dessous :

Capture 7

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)

 

IconeIcone Double interligne IconeIcone

Pourquoi le double interligne ? Pour faciliter la lecture et permettre d’annoter le texte si besoin. Attention ! Word met des espacements automatiques entre les paragraphes. Pour changer cela, nous passons par la même fenêtre (idem pour la justification du texte, si vous voulez tout faire en même temps).

Voici comment s’y prendre :

1. Capture 2 2

(Cliquez sur les images pour les voir en taille originale)

2. Capture 3 3

 

IconeIcone Paginer le document IconeIcone

Plus facile de se retrouver lorsque les pages sont numérotées. Pour faire une pagination, voici comment faire :

Capture 10

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)

 

IconeIcone Saut de page IconeIcone

Nous avons tendance à peser plusieurs fois sur la touche « entrée » (ou « enter » pour les claviers multilingues). C’est à éviter absolument, parce que s’il y a une légère modification dans le texte, tout le reste sera décalé. Aussi, nous n’utilisons pas tous le même logiciel et les mêmes formats pour lire. En tant que bêta-lectrice, je me suis déjà trouvée à lire des textes complètement décalés à cause de ceci. Cela fait brouillon et ce n’est pas très joli.

Afin de changer de page, il y a une merveilleuse fonction qui se nomme : « Saut de page ». Voici où la trouver :

Capture 11

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)
 

Et, le résultat :

Capture 12

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)
 

J’ai mis l’affichage sur deux pages et j’ai activé l’affichage des boutons invisibles pour vous montrer le résultat.

Versus lorsque nous pesons plusieurs fois sur la touche « entrée » :

Capture 13

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)

Vous voyez la différence ?

 

IconeIcone La justification du texte IconeIcone

La justification force l’alignement parfait des paragraphes. Pour ce faire, elle insère des espacements entre les mots, en fonction de leur quantité et de leur longueur au sein d’une même ligne.

Voici un raccourci dans la barre d’outils (justre à titre d'information) :

Capture 14

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille originale)

Icone

Conclusion

Pour vous aider à mieux cerner la différence entre une présentation bâclée et une bonne présentation :

Mauvaise Exemple mauvaise presentation

(Cliquez sur les images pour les voir en taille originale)

Exemple bonne presentation  Bonne

 

Laquelle vous paraît plus professionnelle ? La deuxième. N'est-ce pas ? Dans ce cas, à vous de jouer !

Bref, je crois que tout est dit. N'oubliez pas la forme des dialogues qui doivent respecter les règles de base et faire un bon nettoyage de votre manuscrit ;)

À bientôt et prenez soin de vous !

Ajouter un commentaire